Le Parisien Essonne – 24 novembre 2015

Palaiseau : elle loue des locaux pour cuisiner comme des pros

Julien Heyligen | 24 Nov. 2015

Palaiseau, le 21 novembre. Aurélie Bedin, 39 ans, ingénieure de formation, a quitté son travail pour se reconvertir dans le domaine de la cuisine.
Palaiseau, le 21 novembre. Aurélie Bedin, 39 ans, ingénieure de formation, a quitté son travail pour se reconvertir dans le domaine de la cuisine. (LP/J.H.)

Une douce odeur d’épices flotte dans l’air. Florence, cuisinière à la retraite, concocte du poulet colombo en grosse quantité. Les dizianes de portions doivent être servies à l’occasion d’un spectacle de la MJC d’Orsay. « Dans ma maison, cela aurait impossible. Et même en faisant attention à l’hygiène, ce n’est pas conseillé », confie-t-elle.

Alors Florence a loué une cuisine de professionnel à Palaiseau via à la société Kitchen on Demand, lancée début novembre par Aurélie Bedin, 39 ans.

Ingénieure de formation, travaillant dans la communication scientifique sur le plateau de Saclay, elle décide il y a quelques années de tout plaquer. « Plus jeune, au moment de choisir ma voie professionnelle, j’hésitais avec l’hôtellerie-restauration. Ce n’était malheureusement pas un secteur très valoriséà l’époque », confie-t-elle. Elle travaille d’abord dans un restaurant de Bièvres puis passe un CAP de pâtisserie. Un apprentissage délicat. « J’avais 35 ans. On me parlait comme à un jeune de 17 ans. Ce n’était pas évident », raconte-t-elle.

Un plan de travail tout équipé pour 14 à 26 € de l’heureAu fil de sa reconversion, Aurélie constate un manque. « Beaucoup de personnes ont besoin d’un laboratoire pour cuisiner. Et peu en disposent », explique-t-elle. Traiteurs en surcharge d’activité, propriétaires de food-truck, formateurs… Les particuliers gourmets sont aussi les bienvenus. Ce concept de fourneaux à louer est récent. Au sud de Paris, Kitchen on Demand est une première. Car l’investissement est lourd : 170 000 € pour Aurélie.

Sur place, les clients louent une table de travail pour deux personnes, avec l’équipement de base. Cinq de ces plans de travail sont disponibles. Il en coûte de 14 € à 26 € de l’heure, selon la formule retenue. Une chambre froide, des fours, des robots, un congélateur sont partagés. Tout est de niveau professionnel, avec un minimum de tracasseries administratives et sans impôts ou charges à payer. Florence est enthousiaste : « Moi qui était dans le métier, ils ont vraiment tout ce qu’il faut ».

Renseignements sur le site Kitchenondemand.fr ou par téléphone au 06.42.49.91.66.

Le Parisien

Blog Hygiène Denrées Alimentaires – Novembre 2015
http://www.hygiene-securite-alimentaire.fr/

Quand les jeunes traiteurs ont ce problème, comment font-ils ?

Voici une personne qui m’a contacté directement pour réaliser l’interview…

Alors sans attendre, je vous présente Aurélie.

Séverine : Pouvez-vous nous en dire plus sur ce que vous faites ?

Aurélie : À Palaiseau, en région parisienne Sud, j’ouvre un service de location « à la carte » de postes de travail au sein d’un laboratoire professionnel de cuisine tout équipé et aux normes.

Professionnels et particuliers peuvent louer un ou plusieurs postes de travail au sein de ma structure, de manière ponctuelle ou régulière. Le client qui loue un espace dispose de façon privative d’un plan de travail et d’un chariot doté d’ustensiles. Il partage le reste du matériel et les équipements (fours, plaques de cuisson, robots de préparation, cellule de refroidissement) avec les autres clients présents en même temps dans la structure.

Ce concept innovant répond à différents besoins des professionnels de l’alimentaire :

  • pour les créateurs d’entreprise, il leur offre la possibilité de se lancer en limitant les investissements et les engagements, afin de tester leur marché ;
  • pour les foodtrucks, il leur permet de disposer d’un local fixe pour produire, stocker et nettoyer ;
  • pour les entreprises liées à l’événementiel, il leur offre la flexibilité nécessaire pour répondre à des commandes irrégulières ;
  • pour les traiteurs installés, il représente un moyen de répondre à un surcroît d’activité ou à une indisponibilité temporaire de leur outil de production ;
  • pour les formateurs, il offre un plateau technique tout équipé ainsi qu’une salle de dégustation.

Tiens voilà un concept qui va plaire à plus d’un membre du blog 😉

Mais au fait, comment avez-vous débuté ? Et pourquoi ?

Depuis 2011, j’ai quitté le métier de la communication scientifique que j’exerçais depuis 10 ans pour m’« orienter » dans le domaine de la restauration.

Après plus d’un an comme cuisinière au restaurant-librairie Le Millefeuilles à Bièvres, j’ai suivi une formation pour adultes en pâtisserie et obtenu mon CAP. Suite à cette formation, j’ai envisagé de créer une activité de pâtisserie. Or, je n’avais pas de local où débuter sans investir ni m’engager dans le temps, et ceci pour une activité incertaine. C’est cette situation, et le fait de croiser d’autres personnes connaissant le même problème, qui m’a conduit à créer mon concept de cuisine partagée. A moyen terme, lorsque mon activité de location sera bien rôdée, j’espère pouvoir profiter de mon local pour produire mes pâtisseries et donner quelques cours 😉

Séverine : C’est vrai que ce concept est très intéressant. Moi-même au travers du blog, j’ai très souvent des questions de personnes souhaitant se lancer mais qui ne sont pas prêtes à investir dans une cuisine professionnelle de crainte que leur projet (leur idée) ne soit pas viable.

Mais au fait, combien de temps vous a-t-il fallu pour arriver là où vous en êtes aujourd’hui ? 

Le projet a mis deux ans à se concrétiser. La difficulté la plus importante a été de dénicher le local répondant à mes critères. Par ailleurs, les banques ne m’ont pas suivie car le projet était innovant et le recul sur l’activité inexistant. J’ai la chance d’avoir pu bénéficier d’un emprunt familial pour les travaux du local qui ont constitué un budget important.

Présentez nous donc un peu plus votre service de location à la carte.

La structure présente de nombreux atouts pour les clients :

  • La mise à disposition d’un laboratoire neuf, tout équipé,
  • Un système de location flexible (heure, demi-journée, journée ou abonnements)
  • Un tarif à l’usage, tout compris, sans engagement
  • Un lieu géré pour eux, limitant leurs tâches administratives et logistiques
  • Des opportunités de synergies entre clients : achats et livraisons groupés, développement d’offres complémentaires, partage de clients…

En mutualisant un laboratoire et ses équipements, Kitchen On Demand a également un impact écologique, en limitant l’empreinte environnementale de chacun de ses clients.

Je fais visiter le local sur rendez-vous. Afin de m’adapter aux demandes très différentes des clients, je propose des tarifs fixes pour les besoins ponctuels (forfaits ou crédits d’heures) et des offres personnalisées pour les clients ayant des besoins réguliers.

Génial, alors si vous, membre du blog, vous vous trouvez dans les environs de Palaiseau et que vous souhaitez tester votre projet, contactez donc Aurélie. Dites-lui que vous venez de ma part, cela lui fera extrêmement plaisir. Voici son site internet www.kitchenondemand.fr

Palaiseau Mag – Novembre 2015

Palaiseau-mag-nov2015-extrait

Cuisine à la carte

Fin octobre vient d’ouvrir Kitchen On Demand, un espace professionnel de cuisine « tout équipé » (fours, chambre froide, robots…) proposé à la location à l’heure ou sur abonnement, dans la zone d’activité des Glaises. Derrière ce concept innovant se cache une Palaisienne : Aurélie Bedin, ingénieure reconvertie dans la cuisine, sa passion.
La création de cette entreprise est née d’un manque : « Je me suis aperçue qu’il n’existait que très peu de laboratoires professionnels où faire des préparations ponctuelles, mais que beaucoup de gens en étaient demandeurs : pour proposer des cours de cuisine, fabriquer des produits culinaires à livrer, etc ».Pour s’implanter, elle choisit Palaiseau, à la fois proche de Paris et bien relié aux axes routiers. Elle dispose là de 200m2 avec un salon événementiel et un laboratoire de production.

La Tribune des Métiers – Novembre 2015
http://www.latribunedesmetiers.com/renolab-25/

 

Tribune-métiers-article

Connaissez-vous la cuisine ou le laboratoire partagé ? Dans les règles de l’art, Aurélie Bedin vient de créer un service de location à la carte de postes de préparation alimentaire, dans un local flambant neuf où tout est pensé pour répondre favorablement à des demandes professionnelles occasionnelles et régulières. Un concept innovant et révélateur d’un monde qui bouge… Réalisé par Renolab’Expert, le choix de l’entreprise n’est pas un hasard !

Concentrez-vous sur l’essentiel, celui de votre production dans un espace adapté et configuré pour votre métier. C’est ainsi que les deux acteurs de cette réalisation ont œuvré pour réaliser ce laboratoire d’exception. Aurélie Bedin a fait appel à un professionnel des aménagements de locaux  alimentaires ayant, vous n’en doutez pas, l’œil de l’expert. Aurélie est une jeune ingénieure en reconversion, passionnée par la table et tout particulièrement par la pâtisserie. Après s’être formée à la pâtisserie dans le cadre d’une formation pour adultes, elle investit aujourd’hui toute son énergie dans un nouveau service, un nouveau concept : la création d’une société de partage de local de fabrication à destination d’autres professionnels, pâtisserie/cuisine/traiteur. Pour cela, elle confie à la société Renolab’expert le choix et les conseils sur un local puis, la mise aux normes de près de 200 M2. Sol antidérapant, évacuations des eaux, salle de préparation froide, salle de préparation chaude, chambre froide, espace produits finis, espace nettoyage et plonge, réserve, vestiaire… Ainsi, du sol au plafond, ce local d’exception est conceptualisé pour répondre à vos demandes passagères. La démarche d’Aurélie va au delà du local puisque tous ces espaces sont entièrement équipés. Fours mixtes, foyers à induction, robots pâtissiers, mixers, cellule de refroidissement, échèles, surgélateur rapide, avec tout le petit matériel. Si pour une raison ou une autre, le lecteur que vous êtes désire détacher une équipe pour une commande exceptionnelle ou pour des raisons administratives, sachez que notre jeune pâtissière est à votre écoute (06 42 49 91 66, www.kitchenondemand.fr).

Le choix de Renolab’Expert n’est pas le fruit du hasard. Pendant près de deux ans de recherche pour trouver le local, la société a conseillé Aurélie sur la faisabilité, la disposition et l’accessibilité des locaux pour l’orienter dans la bonne direction. Lorsque toutes les conditions étaient réunies, l’élaboration du laboratoire final a été projetée puis réalisée. Il est très important d’avoir un interlocuteur fiable de la conception à la réalisation. Renolab’Expert est une société spécialisée dans l’aménagement de locaux alimentaires et tout particulièrement ceux de la boulangerie, pâtisserie et traiteurs. Il n’y a pas une règlementation qui voit le jour sans que son responsable, Antoine Gaeta soit averti d’une modification législative. Intégrateur pluridisciplinaire, Renolab’Expert assure la qualité de ses travaux grâce à de véritables ouvriers qualifiés – électricien, plombier, maçon, carreleur, plaquiste – car en cas de contrôle, il est impératif de présenter tous les documents demandés par l’administration. Aurélie Bedin est une jeune femme dynamique qui a su s’entourer des meilleurs dans les domaines de l’hygiène, l’urbanisme et la sécurité pour que demain, son projet soit pérenne. Pour vos travaux de remise aux normes de vos locaux de fabrication, interrogez la société Renolab’Expert en région parisienne au 06 19 71 85 49.